Particulièrement représentées en centre-ville et dans les zones pavillonnaires, les maisons mitoyennes sont conçues de la même manière que n’importe quel autre logement. Munies d’une façade avant donnant sur la rue et d’une façade arrière sur le jardin, elles comprennent toutefois une particularité non négligeable, celle de communiquer directement avec une ou plusieurs autres habitations. Comportant de nombreux atouts, elles possèdent tout de même quelques inconvénients dont certaines contraintes en matière de rénovation.

 

Avantages et inconvénients des maisons mitoyennes

Les avantages de la maison mitoyenne

Accolée au mur d’une voire de deux maisons, la maison mitoyenne profite d’une meilleure isolation thermique que les maisons classiques. Pourvue de moins de murs donnant sur l’extérieur qu’une maison traditionnelle, elle vous permet de réaliser chaque année jusqu’à 35 % d’économies de chauffage. De plus, la proximité directe avec le voisinage expose moins aux risques de cambriolage. Par ailleurs, le jardin, plus en retrait puisque juxtaposé à celui d’un ou de plusieurs voisins, est moins facilement accessible. Et les avantages ne s’arrêtent pas là ! En effet, en cas de rénovation de façade ou de toiture, les frais peuvent être partagés entre votre voisin et vous-même, de quoi réaliser des économies significatives. De plus, le coût des raccordements est moins élevé que d’habitude. Terminons avec le prix de vente d’une maison mitoyenne qui est généralement moins élevé que celui d’une maison standard donc intéressant pour les acquéreurs. Cependant, la maison mitoyenne ne comporte pas que des avantages !

 

Les inconvénients de la maison mitoyenne

Mieux isolée, plus sécure et moins chère qu’une maison traditionnelle, la maison mitoyenne présente souvent en parallèle une isolation acoustique moins performante que les autres maisons. Les murs partagés et la proximité avec les voisins favorisent effectivement la propagation du bruit. Un défaut d’isolation acoustique peut générer des nuisances sonores plus importantes que dans une maison lambda, a fortiori lorsque les pièces voisines correspondent à la cuisine ou à la pièce de vie.

La luminosité d’une maison mitoyenne est également moins importante que dans une habitation indépendante. En effet, la lumière peut uniquement se propager par l’avant ou de l’arrière du bâtiment. L’aménagement des pièces nécessite donc une réflexion préalable afin de ne pas évoluer dans un environnement trop sombre. Il est également conseillé de réfléchir à des options architecturales permettant de pallier ce désagrément (pose d’un puits de lumière, création d’ouvertures, pose d’une baie vitrée, réalisation d’une surélévation de maison…). Pour finir, le jardin possède une intimité toute relative lorsque les beaux jours arrivent. Toutefois, des solutions telles que la pose d’un claustra, la création d’une haie végétale ou d’un mur sont envisageables.

 

Maison mitoyenne : démarches de rénovation

La rénovation d’une maison mitoyenne nécessite le respect d’une réglementation spécifique et la réalisation de démarches ciblées. Il faut tout d’abord respecter à la lettre le plan local d’urbanisme (PLU) de votre commune avec pour mot d’ordre l’harmonisation générale. Tenir compte de la présence de ses voisins et des conséquences des travaux à venir est également indispensable. Respecter les distances règlementaires, ne pas porter atteinte visuellement à la vie des uns et des autres, ne pas ériger de murs préjudiciables, éviter le vis-à-vis, communiquer et penser collectivement est donc essentiel ! L’obtention des autorisations réglementaires est la dernière chose à respecter pour rénover une maison mitoyenne sans encombre.

 

La Maison Des Travaux de Muret vous accompagne dans votre projet de rénovation de maison mitoyenne

Vous ne savez pas par où commencer pour envisager votre projet de rénovation de maison mitoyenne ? Le courtier de La Maison Des Travaux de Muret se tient à l’écoute de vos besoins pour un projet de rénovation de maison serein et réussi !